La rentrée des classes approche... Les conservatoires se préparent !

Quelles sont les solutions mises en place pour accueillir les élèves ?

  

 

Dans le contexte sanitaire actuel, il est difficile pour les conservatoires d'appréhender sereinement la rentrée...

Les pratiques collectives : orchestre, harmonie, chorale, se retrouvent être le nœud des questions que se posent les directeurs des conservatoires en cette rentrée. Comme d'ailleurs pour les disciplines musicales pour lesquelles on ne peut pas jouer avec un masque, la crise de la Covid 19 oblige : les instruments à vent et le chant.

Des travaux d'adaptation des cours avaient déjà été entamés par la plupart des conservatoires déjà suite au confinement, avant que le décret gouvernemental du 12 mai ne décide de leur fermeture définitive jusqu’en septembre.
Aujourd'hui, les syndicats redoutent de nouveau le même scénario et essayent de rassurer les parents et sensibiliser les autorités sur la nécessité de retrouver les élèves en présentiel, car pour eux, l'enseignement à distance n'est pas possible à long terme.

« Nous on a une nécessité de revenir vers les élèves pour ne pas perdre le bénéfice de ce qui a été fait avant, souligne Antoine Lazennec, représentant de FO et professeur de hautbois à Paris. Il faut qu’on puisse avoir le rendu dynamique de ce que fait l’élève : son positionnement physiologique, la manière dont il souffle, la manière dont il se place par rapport à l’instrument, et nous on guide l’élève dans cette capacité d’autocontrôle. À distance, l’information arrive trop tard. » 

Selon le professeur, il faut trouver des solutions à minima pour tout le monde qui permettent de retourner au travail.

«  Nous on sait ce qu’on est capable de faire. Moi en tant qu’hautboïste, les anches des élèves seront essentiellement manipulées par les élèves, si je dois manipuler une anche qui ne fonctionne pas, j’ai un spray pour désinfecter la anche avant que l’élève le récupère, je peux porter une visière, rester derrière le plexiglas et à distance... dans les pratiques collectives on peut réduire les effectifs, aérer les salles … l’enseignement à distance est impossible sur le long terme, on aurait un défaut de qualité de suivi pédagogique, c’est évident.» 


L’ Éducation nationale a rendu public la semaine dernière le protocole sanitaire préconisé pour les écoles, au jour d’aujourd’hui, les directeurs des conservatoires n’ont aucune directive de la part de leur tutelle, le ministère de la Culture pour préparer la rentrée. 

« On se base sur ce qui se fait à l’Éducation nationale, et puis sur les recommandations pour le spectacle vivant, c'est-à-dire pour les orchestres professionnels, la danse et le théâtre et on essaye de croiser les deux, explique Maxime Leschiera, président de l’association Conservatoires de France et directeur du Conservatoire de Bordeaux. On essaye d’être vigilant sur les disciplines qui demandent plus d’adaptation. Après on attend quand même les recommandations officielles et puis il peut y avoir des consignes qui prennent en compte la nature de l’activité, » poursuit le directeur. 

 

Pour en savoir plus >>  France Musique