Chanter dans une chorale : un élixir de bonheur

Chanter dans une chorale, c’est donner de sa personne. Mais c’est surtout profiter du génie des compositeurs, de la passion des chefs de chœur, de l’engagement en équipe avec d’autres choristes et de la reconnaissance du public

Enfant, je chantais la messe et des œuvres sacrées avec le chœur de mon école religieuse. Après une pause de… presque trente années, j’ai renoué avec le chant il y a dix ans en joignant l’ensemble I Choristi de Laval. Ce chœur d’adultes est composé en partie de parents de Petits Chanteurs de Laval, une chorale à laquelle ma blonde avait eu la bonne idée d’inscrire nos enfants.

 

Aujourd’hui, j’ai le privilège de chanter — comme basse, si vous voulez tout savoir — parmi le Chœur Métropolitain, associé à l’Orchestre Métropolitain. Voici pourquoi je ne m’imagine pas arrêter le chant choral une deuxième fois.

 

En savoir +